Bienvenue sur notre blog

Gestion des interventions : pourquoi les techniciens de maintenance itinérants doivent-ils être formés à l’éco-conduite ?

Par Malik Acherfouche le 06/10/2020, publié dans Actualités

Pour les entreprises de services avec des techniciens qui interviennent en opération, les enjeux économiques liés à l’amélioration des itinéraires et à l’éco-conduite deviennent très importants.
Par conséquent, les stratégies d’entreprises développées autour de l’éco-conduite peuvent réduire les coûts et renforcer l’image de marque de l’entreprise sur les questions environnementales, ce qui est fondamental aujourd’hui.

Principe de l’éco-conduite

Avant d’expliquer les bénéfices de l’éco-conduite à l’entreprise de services, il faut l’avoir défini. En fait, les professionnels de la maintenance et de l’intervention ne sont pas encore pleinement conscients de ces problématiques et des enjeux connexes. Le principe général de l’éco-conduite repose sur la prévision et l’amélioration des comportements de conduite des techniciens lorsqu’ils interviennent dans le cadre d’interventions.

Le but de cette méthode est de minimiser les phases de freinage ou d’accélération afin de maintenir une vitesse constante le plus longtemps possible pendant la conduite. Ce principe permet d’utiliser des régimes moteur bas, réduisant ainsi la consommation de carburant et les émissions de dioxyde de carbone. Nous parlons d’éco-conduite pour nous concentrer sur les économies de coûts pour l’entreprise. C’est en fait une attitude profitable. Et les avantages qu’elle apporte ne peuvent être ignorés. Ainsi, selon l’indicateur TERM (Transportation and Environmental Reporting Mechanism) de l’Agence européenne pour l’environnement, l’éco-conduite peut réduire la sinistralité des conducteurs de 10 à 15%, améliorant ainsi considérablement leur sécurité.

De plus, grâce à ses avantages, la consommation de carburant est réduite d’environ 15% en moyenne. Selon les données TERM, une entreprise peut économiser jusqu’à 500 euros par an par conducteur. Sans oublier qu’elle réduit les coûts de maintenance. Les véhicules sont moins « bousculés » par le conducteur, et les véhicules possèdent une durée de vie plus longue !

Enfin, toujours selon l’indicateur TERM de l’Agence européenne pour l’environnement, l’éco-conduite peut réduire efficacement les gaz à effet de serre responsables du réchauffement climatique.

Pourquoi l’éco-conduite est bénéfique pour les entreprises de services ?

Par conséquent, les objectifs de mise en œuvre des stratégies d’éco-conduite dans les entreprises de services sont multiples :

Améliorer la sécurité des techniciens de maintenance itinérants durant le parcours

  • La sécurité des techniciens est la priorité absolue des entreprises de services. Cependant, elles n’attirent pas assez l’attention de leurs salariés sur les risques routiers.
  • Pourtant les accidents de la route sont à l’origine de plus de 50% des décès au travail.
  • En formant les techniciens itinérants et en les encourageant à développer des habitudes de conduite apaisées, le taux de sinistralité de la flotte automobile de l’entreprise diminue drastiquement.

Réduire le coût du carburant de la flotte jusqu’à 25%

Le deuxième avantage de l’éco-conduite est de réduire la consommation de carburant. En conduisant à une vitesse continue et en limitant l’accélération et le freinage, le conducteur contribuera à réduire les coûts de carburant de l’entreprise. L’observatoire des véhicules de l’entreprise estime que l’éco-conduite peut permettre d’économiser jusqu’à 25% du budget carburant d’une entreprise.

Optimiser le calendrier d’entretien des véhicules

Un véhicule bien entretenu consomme moins et risque moins de tomber en panne. Ce sont également des véhicules qui offrent une meilleure sécurité aux conducteurs.

  • Une conduite plus apaisée signifie également moins de dégâts sur les machines.
  • L’éco-conduite possède cet avantage, elle peut également prolonger la durée de vie du véhicule.
  • Outre l’entretien, une conduite respectueuse de l’environnement responsabilise le technicien itinérant sur les risques de la route.

Comme mentionné précédemment, les accidents de la route sont la principale cause de décès au travail. Une conduite plus apaisée et anticipatrice contribue à réduire les accidents de la route. Bien qu’il n’y ait pas de chiffres officiels, on parle souvent d’une baisse de 10% à 15%. L’entreprise peut jouer alors pleinement son rôle dans la prévention des risques routiers, ce qui réduira l’accidentologie de sa flotte automobile.

Réduire l’impact environnemental de sa flotte

L’utilisation de véhicules à énergie thermique produit des émissions de dioxyde de carbone. Cet impact environnemental peut affecter l’image de marque de l’entreprise. Soumettre aux techniciens itinérants une conduite écologique permet de réduire les émissions de dioxyde de carbone qui peut atteindre 25%.

Comment mettre en place une conduite respectueuse de l’environnement dans l’entreprise ?

La mise en œuvre réussie de stratégies d’éco-conduite dans les entreprises de services nécessite la participation préalable du personnel concerné au projet. Pour obtenir un consensus, ils doivent être sensibilisés au sujet, recevoir une formation appropriée, être motivés et accompagnés dans l’adoption de ces bonnes pratiques.

Attirer l’attention des techniciens de maintenance itinérants

Une partie de l’adoption complète par l’entreprise des projets d’éco-conduite dépend de la compréhension et de la participation des employés. En effet, chaque jour, des techniciens parcourent des dizaines de kilomètres d’un point d’intervention à un autre. Par conséquent, ils doivent être convaincus de la valeur du projet. En obtenant leur soutien, les résultats du projet seront meilleurs, et les bénéfices seront visibles et concrets.

Afin d’obtenir cette adhésion, il est important de communiquer clairement avec le conducteur, de lui expliquer de quoi il s’agit et quels en sont les atouts. C’est aussi une bonne occasion de leur rappeler les bénéfices spécifiques de l’éco-conduite pour leur sécurité et leur confort de travail.

Enseigner aux conducteurs les règles de l’éco-conduite

Les entreprises souhaitant mettre en œuvre l’éco-conduite avec des techniciens de maintenance itinérants disposent de nombreuses options. Une entreprise comme l’Ecole de Conduite Française est experte du sujet. Bien que ces formations aient un coût, elles sont génératrices d’économies. En outre, elles permettent à terme de renégocier la prime d’assurance de la flotte automobile. Une formation à la conduite respectueuse de l’environnement est un moyen puissant de sensibilisation des conducteurs.

En plus du discours officiel de la direction, les formations exposent également les employés  aux problèmes liés à leur expérience de conduite et aux avantages liés à l’éco-conduite.

Organiser des défis internes liés à l’éco-conduite

Une fois l’éco-conduite déployée au sein de l’entreprise et les collaborateurs avertis et familiarisés, il est important de mettre le projet en pratique au quotidien. La télématique embarquée permet la mise en place d’une technologie au service de l’environnement. Océan (Groupe Orange) dispose de ses propres boitiers de télématique et coopère de manière active avec certains constructeurs automobiles. Elle propose un suivi dans la durée des résultats des initiatives engagées par l’entreprise, au travers d’indicateurs et de tableaux de bord associés à une application pour smartphone :

  • Gestion du temps de route et le comportement de conduite (gérer les dérives de conduite et noter le conducteur).
  • Suivi des émissions de dioxyde de carbone et de la consommation de carburant.
  • Gestion de l’entretien des véhicules.

Organiser des compétitions et des défis liés à l’éco-conduite est également une bonne solution pour suivre dans la durée les actions engagées.

Optimiser le temps de déplacement des techniciens itinérants en opération

L’un des prérequis techniques à la mise en œuvre de stratégies de conduite respectueuses de l’environnement est la mise en œuvre de solutions de gestion des interventions.

En effet, si l’entreprise gère toujours ses techniciens de terrain à travers du carton et des feuilles de calcul Excel, il sera difficile d’atteindre la flexibilité organisationnelle et la vision globale nécessaires pour gérer efficacement ses employés en déplacement.

Par conséquent, le logiciel de gestion des interventions présente à ce stade plusieurs avantages opérationnels:

  • L’interface de planification d’itinéraire permet de concevoir le plan du technicien de la manière la plus efficace et la plus réaliste possible.

Il est également possible de coordonner et d’organiser des interventions en temps réel, en tenant compte de la localisation géographique du site client et du site technicien. Ensuite, vous pouvez utiliser un logiciel de gestion du travail approprié, tel que celui fourni par Praxedo, pour estimer le temps de trajet nécessaire d’un site à un autre.

  • De plus, à l’aide d’outils de planification pertinents, la priorité des interventions du personnel technique peut être déterminée en fonction de la situation réelle.

Par conséquent, si le technicien initialement prévu est en retard sur l’intervention précédente et qu’un autre technicien peut intervenir, il est facile d’incorporer des interventions d’urgence dans le plan. Il est également possible de transférer une intervention d’un technicien à un autre technicien de manière plus agile et réactive.

Échanger et informer fréquemment sur les bons usages

Il est très important d’avertir régulièrement les conducteurs sur les atouts de l’éco-conduite et le bilan de sa mise en œuvre dans l’entreprise, au bénéfice du parc automobile. Cela leur permet d’appréhender les résultats obtenus. Et, si les conducteurs contribuent à réduire le taux de sinistralité de la flotte de l’entreprise en modifiant leur comportement, ils doivent le savoir.
Mettre l’accent sur la performance et la réussite des conducteurs est essentiel au développement et à l’évolution du projet au sein de l’entreprise.

#

Aucun Commentaire