Bienvenue sur notre blog

Sécurité routière : l’éco-conduite passée au crible

Par ocean ocean le 16/09/2019, publié dans Actualités, Dernières tendances

Résolument contemporaine puisqu’elle s’inscrit au cœur des préoccupations environnementales, l’éco-conduite présente de multiples bénéfices. Et si c’était le moment de l’adopter ?

Si certaines habitudes ont la vie dure, cet adage se vérifie souvent au volant. Une enquête récemment publiée par la fondation Vinci autoroutes – Le baromètre européen de la conduite responsable – nous propose plusieurs chiffres assez révélateurs. Par exemple, 76 % des conducteurs français interrogés ne respectent pas les distances de sécurité, ou encore, 61% d’entre eux oublient de mettre leur clignotant pour doubler ou changer de direction. Bernadette Moreau, Déléguée générale de la Fondation VINCI Autoroutes, ajoute : « les conducteurs européens sont nombreux à faire preuve d’agressivité, d’excès de confiance ou d’auto complaisance au volant […] c’est dans les pays où les comportements responsables sont les plus partagés que le nombre de victimes sur les routes est le plus bas. Il est donc temps que chacun d’entre nous accepte de revoir sa conduite pour être acteur de sa propre sécurité et de celle des autres. » Dès lors, une question se pose : sur quels critères se baser pour adopter un comportement responsable ? Régulièrement louée pour ses avantages multiples, l’éco-conduite figure en bonne place. D’après l’ADEME, l’adoption de ce style de conduite apaisée permettrait de réduire l’accidentologie de 10 à 15% et la consommation de carburant d’environ 15 %. Les bénéfices sont donc multiples : en plus d’un nombre de victimes en diminution, une baisse significative des émissions de gaz à effet de serre est observée.

Repenser son mode de conduite

Quels réflexes adopter pour s’inscrire dans une démarche d’éco-conduite ? Premier réflexe auquel penser avant même de monter en voiture : contrôler la pression de ses pneus. Des pneus mal gonflés conduiront à une augmentation de la consommation de carburant. À titre d’exemple, une pression de 1,5 bar entraînera une surconsommation de carburant de 6 % par rapport à une pression de 2,5 bars. Le moteur lancé, il est ensuite préférable de rouler à vitesse modérée en début de trajet. Pourquoi cette précaution ? Quand le moteur fonctionne à froid – il atteint sa température normale après cinq kilomètres –  davantage de pollution est engendrée. Vous l’aurez compris, l’éco-conduite repose sur une conduite souple et apaisée. D’autres recommandations ? Passez les vitesses rapidement, privilégiez l’utilisation du frein à moteur, anticipez la circulation afin d’éviter les freinages brusques et réduisez votre allure de 10 à 20 km/h, notamment sur les grands axes.

Comment adopter l’éco-conduite ? 

Si l’adoption d’une conduite responsable constitue un enjeu sociétal, il s’agit aussi d’une problématique importante pour le secteur des flottes. Sécuriser ses conducteurs, réduire l’usure des véhicules, baisser son empreinte carbone… Les bénéfices engendrés par l’éco conduite sont nombreux. Il reste toutefois un détail à régler. Comment amener le conducteur à intégrer certains automatismes et à bouleverser durablement ses (mauvaises) habitudes au volant ? Le nouveau module éco-conduite développé par Océan fournit des indicateurs qui permettent d’accompagner le personnel itinérant dans sa démarche. Désormais, l’affichage des zones (urbaines, mixtes ou extra urbaines) apparaît intégralement pour un aperçu rapide des comportements de conduite. Plus ergonomique, il se décline selon trois incidents : virages serrés, accélérations brutales et freinages brutaux. Le principe est simple : plus vous comptabilisez d’incidents et plus votre évaluation baisse ! Symbolisées par un code couleur intuitif se déclinant du rouge au vert, les évaluations sont particulièrement faciles à déchiffrer. Autre fonctionnalité : vous pouvez comparer vos évaluations de conduite avec celles des autres clients d’Océan. Ceci vous permet, en un coup d’œil, de vous situer globalement par rapport à l’un des plus gros parcs de véhicules connectés de France et d’avoir une idée de votre « drive-attitude » ! Au point de générer au sein de votre flotte une saine émulation au service de l’éco-conduite ? Lançons le pari !

#

Aucun Commentaire