Bienvenue sur notre blog

Accidentologie et sinistralité : comment mieux prévenir le risque routier et en réduire les impacts économiques ?

Par Ocean le 13/12/2018, publié dans Actualités

Le saviez-vous ?

  • 2/3 des accidents de travail ont lieu sur le trajet routier.
  • 25% surviennent lors d’un trajet domicile/travail.
  • 10% surviennent dans le cadre d’un déplacement. 
  • 9 000 Invalidités/an.
  • Près de 50 % des accidents mortels du travail ont lieu sur la route.

La route cause plusieurs centaines d’accidents du travail graves ou mortels ; pourtant, ce risque est trop souvent sous-estimé, la conduite étant associée à une activité banale, au même titre que n’importe quelle autre activité réalisée quotidiennement dans le cadre de son activité professionnelle.

Le risque routier doit bel et bien être considéré comme un risque professionnel à part entière auquel vos salariés sont exposés quotidiennement et qui peut engager votre responsabilité. 

Des solutions existent pour vous accompagner à anticiper ces risques, viser à les réduire et dispenser à vos itinérants des solutions de mobilités plus sereines et sécurisantes.

Comment ?

Plusieurs approches sont possibles ; l’une d’entre elles consiste à relever les données de comportement de conduite de vos itinérants telles que l’accélération, le freinage, l’attitude dans les virages. Avec ces informations, précises et individuelles, il s’agit ensuite de corriger les mauvaises habitudes de conduite qui permettent de mettre en œuvre une conduite plus apaisée et moins énergivore : adapter le régime moteur à la vitesse, anticiper les freinages à l’approche des points d’arrêt et des virages, etc…

Que le véhicule soit thermique, hybride ou électrique, une conduite responsable et sereine garantit à la fois une gestion de la consommation (de carburant et/ou d’électricité) et une baisse du risque d’accidents, légers accrochages ou accidents graves. 

Les impacts sont multiples et aisés à cerner : réduction de la consommation et des émissions de CO2, réduction des sinistres, des primes d’assurance, des frais de réparation et d’immobilisation ou de remplacement, meilleure attitude préventive à l’égard des salariés, meilleure image éco-citoyenne, etc.

En outre, les accidents de travail représentent 6 millions de journées de travail perdues/an, entrainant une désorganisation des services internes de l’entreprise et une situation de souffrance pour la victime. Connecter les véhicules permet d’anticiper ces facteurs de risques.

Pour en savoir plus, contactez-nous.

Aucun Commentaire